A SAVOIR AVANT DE PARTIR AU MEXIQUE

(ATTENTION : je tiens à préciser que cet article n’est en rien une critique ou une déception du pays, bien au contraire, nous avons adoré nos vacances mais je pense qu’il est intéressant de vous avertir de quelques points qui n’étaient pas forcément précisés sur le routard)

En général :

Visa : vous n’avez pas besoin de visa pour rentrer dans le pays dans le cadre d’un séjour touristique. Néanmoins, à votre arrivée à l’aéroport, on vous demandera de remplir un formulaire d’immigration + de répondre à quelques questions posées par le douanier et ils ne rigolent pas trop avec ça… En effet, si vous perdez votre partie du formulaire, vous ne pourrez apparement pas quitter le pays à moins de passer par l’ambassade etc…

Autoroutes payantes : par exemple pour faire Playa del carmen > Chichen Itza : 300 pesos soit environ 15€ l’aller ! Vous avez évidemment la possibilité de passer par les petites routes (mention « Libre » sur les panneaux, équivalent départementales) mais cela doublera le temps. Cependant, la route de la côte est entièrement gratuite de Cancun à Tulum.

Stations services : il n’y en a pratiquement pas sur les autoroutes quand vous partez vers l’intérieur des terres : pensez bien à faire du gazole avant de partir, ça vous évitera une bonne dose de stress ahah ! Par contre, il y en a énormément sur les départementales et dans les centres ville.

Tips : 10% correct, 15% bon, 20% très bon. Ayant travaillé en restauration durant mes jobs d’été, je suis évidemment pour les tips, mais ici, je dirai que les serveurs sont un poil insistants. Ils ne manquent pas de vous préciser que les tips ne sont pas inclus dans la note, et gare à vous si vous mettez moins/equivalent de 10% leur sourire disparaitra assez vite…

Police corrompue : il existe de nombreuses « frontières » de police environ tous les 50km. La plupart du temps on y trouve les policiers assis sur leur chaise en train de jouer sur leur téléphone (98% du temps) et puis les 2% restant c’est les fois où vous faites arrêter et qu’ils vous cherchent la petite bête : majiruana ? non, alors ce sera excès de vitesse ! Ils n’ont rien pour le prouver mais vous n’avez vous non plus rien qui prouve que vous respectiez les limitations… D’autant plus quand, comme nous, vous parlez bien plus anglais qu’espagnol (ils ne parlent pas du tout anglais). Bref, vous avez plus qu’à négocier votre amende et les regarder se partager vos billets et les mettre dans leur poche… Je sais que c’est le jeu mais ça reste néanmoins très énervant !! Pour info, on a réussi à descendre l’amende à 25€.
Astuce donnée après : leur faire peur en leur demander de voir leur plaque et noter le numéro de la plaque devant eux en les menaçant d’aller les dénoncer à la « policia turistica ».

Echanger de l’argent : comme dans la plupart des cas, ne le faite pas avant de partir, c’est bien plus intéressant sur place ! A votre arrivée à l’aéroport, les taux y sont déjà intéressant. A Playa del Carmen, vous trouverez des bureaux et change à chaque coin de rue

Tout est payant : les parkings, les accès aux belles plages (80 pesos pour Xpu-Ha par exemple), les accès aux cenotes (entre 20 pesos pour les moins connus et 180 pesos pour les plus connus)

Sites archéologiques : vous ne pouvez plus monter à certains monuments comme Chichen Itza : l’accès y est maintenant interdit probablement pour les conserver ou peut-être aussi parce que c’était dangereux mais vous pouvez monter celle de Coba ainsi qu’à Uxmal

Sur la route : Je n’ai jamais vu un pays possédant autant de panneaux d’indications. Pour vous dire, même les grands hôtels sont indiqués sur les panneaux de signalisation, du jamais vu mais c’est super pratique ! Les routes sont en bon état contrairement à ce que j’avais lu. Je n’ai pas trouvé que la circulation soit particulièrement dangereuse. Seulement, personne n’a vraiment la priorité, c’est à celui qui s’engagera en premier. Il n’y a pas beaucoup de STOP (« alto ») en revanche, énormément de dos d’âne et vous feriez mieux de ralentir par rapport à leur hauteur ! Point positif : nous n’avons jamais vu un seul radar mais pensez à faire la différence entre la police et ceux qui veulent vous alpaguer en bord de route pour vous vendre des plans, ou même une visite guidée. De plus, dans la plupart des villes, les rues forment des blocs comme aux US avec des numéros au lieu de noms ce qui est très pratique pour se diriger.

Bus : si vous ne vous déplacez pas en voiture, il existe de nombreux mini bus. On ne les a pas testés mais ils ont l’air assez pratique, mais je pense tout de même que le plus simple et qui vous rendra le plus autonome est bel et bien de louer une voiture !

Restaurants : vous pouvez manger pour 15€ pour 2 personnes dans les restaurants typiques sinon si vous allez dans les restaurants plus « stylés » (Playa del Carmen) des prix européens y sont appliqués, et à Tulum ce sera bien plus que les prix européens ahah.

Gentillesse et sécurité : Les mexicains sont très accueillants et toujours prêt à vous aider. De plus, on a jamais eu peur ou quoi QUE ce soit, on ne s’est jamais senti en insécurité.

Le shopping :

Shopping local/Souvenirs : vous pouvez trouver des boutiques souvenir absolument PARTOUT ! Même en bord des routes « libre » (équivalent départementale). On y retrouve énormément de hamac tous plus beaux les uns que les autres et si vous passez par ces fameuses routes vous aurez peut-être même la chance d’y trouver des artisans en train de les tisser. C’est à Tulum que vous trouverez les belles créations que ce soit en déco ou en prêt à porter mais attention aux prix… Pour les hamacs et les dreamcatcher bien moins cher, il faut aller sur la route de Coba (30min de Tulum) il y a également des chapeaux en paille, des sombreros, des sculptures, magnets etc

Shopping international : à Playa del Carmen il y a 2 grands Mall avec H&M, Steeve Madden, Sunglass Hut, Forever 21 etc…

Courses : on retrouve les enseignes 7 eleven ou OXXO à chaque coin de rue.

Pharmacie : il est facile d’en trouver, surtout à Playa del Carmen si vous avez besoin de pansements, crème solaire (pratiquement impossible de trouver une crème indice 20 ou 30, j’ai trouvé soit du 50 ou sinon du 6 ahah)

Les hôtels :

La majorité de nos hôtels était réservée à l’avance. C’est seulement à la fin des vacances que l’on s’était laissé 3 nuits free. On a réservé la veille pour le lendemain sur Airbnb un appartement entier à Cancun (voir ici – parrainage de -25 euros via ce lien) et tout s’est très bien passé. Néanmoins, si vous partez sur une île (Isla Mujeres, Holbox, Cozumel) ne tentez pas d’y aller sans réservation…

Une appli à télécharger de toute urgence :

Maps.me : pour tous vos voyages hors Europe. Habituellement, on utilisait l’appli Plan sur Iphone pour se localiser sur la carte mais sans wifi elle ne fonctionne pas toujours, elle ne charge pas, ne vous trouve pas etc… La révolution pour voyager c’est Maps.me : 1/ pas besoin d’internet pour se localiser, créer des itinéraires et tout fonctionne HORS CONNECTION c’est génial. 2/ Vous pouvez y épingler tous vos lieux favoris : ceux que vous avez visité et ceux que vous avez prévu de visiter

 

8 thoughts on “A SAVOIR AVANT DE PARTIR AU MEXIQUE

  1. Coucou, pour si tu perds le papier de l’immigration, tu dois juste payer une amende, directement quand tu vas t’enregistrer. Avant d’avoir ma double nationalité ça m’est arrivé 🙊.
    Au niveaux des tips, c’est normal qu’ils insistent ici car il faut savoir qu’au Mexique il n’y a pas de salaire minimum voir même pas de salaire du tout et ils vivent uniquement avec les tips.
    Pour ce qui est de parler Anglais, ils vaut mieux éviter, ici quand tu parles Anglais tout est plus cher. Vaut mieux parler très mal l’espagnol mais au moins ils voient que tu fais l’effort. 😉

  2. Je suis actuellement au Mexique et en complément concernant les radars notre guide nous a dit qu’il n’y en avait pas au Mexique, c’est le boulot de la police fédérale de contrôler ça (il y a 3 types de police) mais il conseille de bien respecter car les amandes peuvent être très élevées (jusqu’au 1000€ pour certaines infractions).

  3. Waouhh ! Merci beaucoup, c’est vrai que c’est important de bien se renseigner avant de partir aussi loin et dans un pays où les codes et les règles sont bien différentes des nôtres.

  4. Bonjour,

    Merci pour toutes ces bonnes infos. Je pars au Mexique en septembre prochain, louer une voiture et conduire une voiture ne t’a donc pas paru dangereux ? J’appréhende un peu mais on est tellement plus libre.

    Merci d’avance.

  5. Salut
    Je voulais savoir si il y avait des vaccins à prendre avant de s’envoler pour le Mexique?? Mercii

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *